Paroles d’Instrument – 28 novembre 2014

PI-affiche-2014-11-28bVendredi 28 novembre 2014 – 20h00

Hôtel Magnol – Montpellier

William Sabatier – Bandonéon

 Cuarteto For’Tango – Quatuor à cordes

(Thierry Croenne, Agnès Brengues, Eric Rouget et Laurence Allalah)

 

 

Concert Tango suivi d’une Milonga (bal de Tango argentin)

Quatuor à cordes – bandonéon

Artistes:

sabatier-williamWilliam Sabatier

Le bandonéoniste William Sabatier, aborde très jeune l’univers du tango, au contact de son père. Sa rencontre avec le bandonéoniste français Olivier Manoury, va l’orienter vers une technique plus actuelle de son instrument.

Aujourd’hui grand spécialiste de la musique d’Astor Piazzolla, William Sabatier mène une carrière de soliste invité par de nombreux orchestres classiques (Orchestre Régional d’Auvergne, Europeen Camerata , Orchestre Philharmonique de Nice, Orchestre lyrique d’Avignon, Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Nederlands Kamerorkest…) en tant que soliste et arrangeur dans les œuvres pour orchestre du maître argentin. Il travaille également  avec de grands solistes et chefs d’orchestres mondiaux tels que Gordan Nikolic, Laurent Quenelle, Svetlin Roussev pour le violon et Arie Van Beek, Peter Csaba, François Xavier Roth pour les chefs d’orchestre.

Cuarteto For’Tango

Quartet composés de Thierry Croenne, Agnès Brengues, Eric Rouget et Laurence Allalah, musiciens émérites et talentueux. Cette formation a vu le jour grâce à leur passion commune du Tango.

Thierry Croenne

Né le 26 octobre 1964 à Douai (Nord), c’est au Conservatoire National de Région de Douai qu’il fera ses études musicales, obtenant en 1985 la médaille d’or de solfège, la médaille d’or de lecture à vue, puis en 1986 la médaille d’or de musique de chambre et la médaille d’or de violon. Licencié en musicologie, il enseigne le violon dans diverses écoles de musique. Il intègrera l’Orchestre de Montpellier en 1985 pour un remplacement et y restera jusqu’en 1989 date à laquelle, il sera sélectionné pour jouer dans l’Orchestre national de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadessus Il quitte l’Orchestre de Lille en 1990 pour être violoniste titulaire au Vlaamse Opéra d’Anvers (Belgique) jusqu’en 1992.
Il exerce aussi ses talents de violoniste au sein de « Tanguardia », quartet de tango argentin de 1998 à 1999 et participe à des concerts de musique d’improvisation avec Jacques Prat (supersoliste de l’Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon de 1993 à 2004). Depuis 1992, il a rejoint l’Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon.

Agnès Brengues

Née en 1964, Agnès Brengues obtient, à dix-sept ans, les médailles d’or de violon, de déchiffrage et de musique de chambre au CNR de Rouen. En 1983, elle quitte le vert bocage normand pour les couleurs plus austères de la puszta hongroise. Elle entame un cursus de cinq ans dans la classe de Géza Kapàs à l’Académie Supérieure de Musique Franz Liszt de Budapest. En 1986, elle remporte le Premier Prix d’un concours national, le « Felszabadulàsi Emlékverseny ». En 1988, elle y obtient les diplômes de violon, de musique de chambre et de pédagogie. Lassée des climats hostiles, elle rejoint le rivage méditerranéen et intègre en 1989 l’Orchestre national Montpellier. Elle participe également au Quatuor Assaï pendant trois ans.

Très investie dans les actions pédagogiques, elle enseigne le violon dans la dynamique école de musique de Saint Jean de Védas, fait des animations dans les écoles maternelles de Montpellier avec ses collègues de l’Orchestre, et des interventions ponctuelles au CRR de Montpellier.

Eric Rouget

En 1991, Eric Rouget obtient le 1er Prix d’honneur du Concours Léopold-Bellan, à Paris. La même année, il est reçu premier à l’unanimité, au concours d’entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe d’alto de Bruno Pasquier. En 1993, il obtient un prix de musique de chambre au CNSMP, dans la classe d’Alain Meunier. En 1994, il obtient un 1er prix d’alto au CNSMP. En 1995, il est admis en cycle de perfectionnement au Royal College of Music de Londres, avec le titre exceptionnel de « Queen Elisabeth the Queen Mother Scholar », sous la direction du violoniste et altiste russe Grigori Zhislin (Premier Prix Paganini). En 1998, il est invité par l’Académie Européenne Mozart, à Varsovie, où il travaille en musique de chambre avec I. Rohmann, A. Nicolet, P. Szabo, M. Lethiec, Nagy G. Tackacs…
Il s’est produit en concert aussi bien en France qu’à l’étranger (Angleterre, Espagne, Italie, Pologne), et a participé plusieurs fois aux émissions de France Musique (l’été des Festivals, le Festival Radio France et Montpellier).
Depuis 2000, il est alto solo de l’Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon.

Laurence Allalah

Laurence Allalah est née le 10 février 1968.
Elle étudie au Conservatoire de Rouen, puis au CNSM de Paris dans la classe de Klaus Heitz où elle obtient un 1er Prix de violoncelle et de musique de chambre en 1989 à l’unanimité.
Elle poursuit un 3ème cycle de perfectionnement en formation sonate dans la classe de Roland Pidoux.
Elle se perfectionne à la Banff School au Canada auprès de György Sebök, Karen Tuttle et Lawrence Lesser.
Lauréate à l’unanimité de la Fondation Yehudi Menuhin, elle se produit sur de nombreuses scènes et dans de nombreux festivals en France et à l’étranger en soliste et en musique de chambre.
Membre de l’Orchestre de Paris pendant dix ans, elle est actuellement violoncelle second soliste de l’Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon.
En 2008, elle fonde avec Julie Arnulfo, Eric Rouget et Ludovic Nicot le « Quatuor Molière ».

Programme:

A. Piazzolla (arrangement de William Sabatier)

– 5 tangos sensations

– 4 saisons

15€ (Tarif réduit 10 € sur justificatif pour étudiant et demandeurs d’emploi)

Concert suivi d’un bal de tango argentin.

Réservations